• 5 vérités sur l’eau embouteillée

    5 vérités sur l’eau embouteillée

    L’aspect pratique et la portabilité sont des facteurs qui jouent un rôle important dans  le choix des produits que nous achetons. L’eau ne fait pas exception a cette règle. Avec  La consommation d’eau embouteillée qui a finalement dépassé celle des boissons gazeuses pour devenir la plus grande catégorie de boissons en volume en 2016 avec des chiffres toujours à la hausse. Pas étonnant puisque cette industrie en pleine croissante déploie des trésors d’ingénuité pour attirer l’œil du consommateur avec des étiquettes portant des glaciers vierges ou autres images évoquant la pureté et contrastant fortement avec les soucis de santé liés aux boisson sucrées et pétillantes distribuées par les mêmes entreprises…

    L’eau embouteillée est-elle vraiment la meilleure option cependant? Voici cinq choses que vous pourriez ne pas savoir à ce sujet.

    C’est incroyablement cher

    En moyenne, l’eau embouteillée coûte trois fois plus cher que l’eau du robinet et peut atteindre jusqu’à deux mille fois le coût de l’eau du robinet, compte tenu du fait que la plupart des activités prennent la forme de ventes de bouteilles uniques (dont le prix est beaucoup plus élevé).  Une grande partie du coût provient d’ailleurs de la fabrication de la bouteille elle-même, une industrie qui consomme près de 17 millions de barils de pétrole par an – et une autre vient des dépenses et de l’énergie mises sur la table par les villes et municipalités pour se débarrasser des bouteilles en plastique après leur utilisation.

    Il a un impact considérable sur l’environnement

    En plus de la quantité d’huile utilisée dans la production des bouteilles, l’eau embouteillée constitue un autre défi du point de vue du recyclage. En 2015, le taux global de recyclage des bouteilles en plastique aux États-Unis était de 31,1%, en légère baisse par rapport à l’année précédente après 25 années consécutives de croissance. Les bouteilles non recyclées finissent généralement dans les décharges, où elles peuvent prendre jusqu’à 450 ans pour se décomposer. Considérant qu’il faut environ 2 litres d’eau pour produire un litre d’eau embouteillée, cela signifie que chaque litre d’eau embouteillée vendu représente en réalité 3 litres au total.

    Les bouteilles en plastique sont un problème pour la santé

    La plupart des entreprises produisant de l’eau embouteillée utilisent du polyéthylène téréphtalate (PET) ou du polycarbonate dans le processus de fabrication. La substance durcissante utilisée dans le polycarbonate, le bisphénol A (BPA), a été associée à un risque accru de cancer.

    Selon une étude connexe, les récipients en plastique ou les doublures sont responsables de la majorité du contact humain avec le cancérogène. Bien que davantage de recherches soient nécessaires, une étude de six mois a révélé que des produits chimiques tels que l’antimoine, un élément métallique blanc qui peut causer des nausées et des étourdissements, peut s’infiltrer dans l’eau et augmenter sa concentration au fil du temps. L’utilisation d’une gourdes réutilisables sans BPA remplies à votre robinet d’eau purifiée est donc de très loin préférable à l’achat de bouteilles à utilisation unique lorsque vous avez besoin de transporter votre hydratation.

    Elle n’est pas toujours aussi pure qu’on vous le laisse croire

    Lorsqu’on regarde les étalages des supermarchés, on pourrait croire que la qualité de l’eau à l’intérieur est plus élevée que ce qui s’écoule de votre robinet. En réalité, l’eau embouteillée est soumise à une réglementation moins stricte que l’eau du robinet dans la plupart des grandes villes et bien qu’elle soit testée pour détecter les bactéries et autres contaminants, l’eau du robinet doit être testée beaucoup plus souvent que l’eau embouteillée en usine qui doit se soumettre à des règles beaucoup moins strictes. Mis à part les règlements, l’eau du robinet a effectivement mieux performé que ses équivalents en bouteille dans les tests de goût.

    D’autres options existent

    Une alternative moins chère et plus écologique à l’eau en bouteille pour ceux qui ne veulent pas boire directement du robinet est l’installation d’un système de filtration et purification d’eau. Un système d’osmose inversée, par exemple, peut être installé à même l’alimentation en eau de votre résidence et raccordé à un robinet dédié à l’évier de votre choix. Un tel système vous permettrait de profiter d’une eau de qualité supérieure en abondance, sans inquiétude quant aux contaminants présents. Vous pourriez par exemple, remplir votre bouteille réutilisable sans BPA autant de fois que vous le voudriez et utiliser cette même eau purifiée pour la préparation de vos breuvages chauds, soupes et jus.

    Pour en savoir plus sur la qualité de votre eau et pour tout connaître sur les systèmes d’osmose inversée, contactez votre spécialiste du traitement d’eau local en remplissant une demande d’information ici.