• Analyser l’eau de son puits au printemps et à l’automne.

    Analyser l’eau de son puits au printemps et à l’automne.

    On s’habitue à changer les batteries de nos alarmes incendies, à préparer son jardin ou s’occuper de son abris auto aux saisons printanières et automnales. Cependant, peu d’entre nous pensent à analyser l’eau de leur puits.

    Considérons quelques points importants:

    • Les deux périodes de l’année où le sol est plus gorgé en eau est lors de la fonte des neiges au printemps et lors des précipitations de l’automne.
    • Certains puits subissent des bris, fissures qui permettent à l’eau de surface de s’infiltrer.
    • Les bactéries qui peuvent nous rendre malade dans l’eau sont souvent celles ayant une provenance fécale.
    • Le sol de notre jardin est pollué par les matières fécales provenant du pitou, des oiseaux, rongeurs, et autres animaux qui peuvent circuler sur nos terrains.
    • Un puits devrait avoir un périmètre de sécurité qui lui permet d’éviter d’être pollué par des sources comme un pâturage, une fosse sceptique… (voir schéma ci-dessous provenant du ministère de l’Environnement. (https://www.environnement.gouv.qc.ca/eau/souterraines/guide.pdf)

    En considérant tous ces points, il est évident que durant ces périodes annuelles, les conditions sont les “pires” et donc les plus à risque pour l’eau que vous consommez. Le ministère de l’environnement recommande d’analyser votre puits à ces périodes, soit 2 fois par an afin de vérifier si votre eau est à risque. Tant et aussi longtemps que vos résultats seront négatifs, cela nous donnera l’indication que votre puits est sécurisé et qu’il n’y a pas d’infiltration. 

    “Oui, mais je l’ai analysée il y a 20 ans et je la bois depuis. Je n’ai jamais été malade.”

    Si vous saviez à quelle fréquence nous entendons cet argument. L’eau du puits peut contenir des bactéries qui rendent malade, un bon système immunitaire peut vous protéger et c’est très bien. Cependant les personnes malades, ou plus fragiles immunitairement sont à risque de consommer cette eau. 

    Conclusion:

    En conclusion, on doit faire une analyse bactériologique de notre puits 2 fois par an. Ceci est notre garantie que tout est sécuritaire pour l’eau que l’on boit. Ce devrait être un réflexe tout comme aller chez le docteur pour faire des bilans de santé.

    Bien que l’aspect bactériologique soit le plus important car l’impact sur la santé est quasi immédiat, il demeure important d’analyser aussi les autres éléments comme les nitrates, arsenic, plomb…

    Nous pouvons vous fournir des trousses d’analyses à bons prix, contactez-nous!