• Combien d’eau devriez-vous boire chaque jour?

    Combien d’eau devriez-vous boire chaque jour?

    C’est la substance la plus présente dans la composition du corps humain. L’eau est bien entendu, essentielle à la santé et au bon fonctionnement de l’organisme. C’est pourquoi il existe un si grand nombre d’études sur la quantité optimale d’eau que l’on devrait boire chaque jour pour maintenir le corps en santé et éviter les dangers de la déshydratation.

    Alors il en faut combien?
    La recommandation la plus répandue pour un adulte en santé établit les besoins de consommation à environ 1.5 litre d’eau, c’est-à-dire les classiques 8 verres d’eau. Le Guide alimentaire canadien ne se prononce d’ailleurs pas clairement sur le sujet à cause des nombreux facteurs qui peuvent faire varier la quantité d’eau à boire chaque jour pour un individu donné. Nous vous invitons donc à lire les lignes suivantes qui vous aideront à ajuster votre consommation selon votre propre situation pour vous éviter de souffrir de déshydratation.

    Pourquoi est-ce si important?
    Parce que la déshydratation, même légère (entre 1 et 3% de la masse corporelle), causée par une activité physique intense, une chaleur sèche ou autre facteur peut affecter le bon fonctionnement du cerveau et les performances physiques et l’endurance.
    Normalement, si vous buvez suffisamment de liquides pour reconstituer les réserves essentielles de votre corps, votre urine sera d’une couleur jaune claire et vous ne ressentirez que rarement la soif. Pour en savoir plus sur les dangers de la déshydratation, nous vous invitons à revisiter notre article du 14 avril dernier:https://kineticoquebec.com/les-dangers-de-la-deshydratation/.

    Attention – il n’y a pas de recette universelle!
    La recommandation la plus répandue est de boire un litre et demie chaque jour. Cette quantité, cependant, n’est pas adaptée à tous et doit être adaptée selon plusieurs variables telles que l’âge, le poids, le niveau d’activité physique et le sexe de chaque personne. L’état de santé général et certaines conditions médicales peuvent aussi influencer la quantité à la hausse ou à la baisse.

    Si vous avez des problèmes de santé il est recommandé de discuter avec votre médecin ou votre diététiste pour déterminer comment cette condition médicale vient influencer vos besoins et votre consommation d’eau. Selon le type de problème, vous pourriez avoir à augmenter votre consommation – infections de la vessie et pierres aux reins – ou à la réduire à cause de défaillances cardiaques et rénales, affections du foie et des glandes surrénales, etc.

    Pour limiter les effets de la déshydratation au maximum et favoriser le bon fonctionnement de votre corps, il est bon de privilégier l’eau au détriment des autres breuvages qui, bien qu’ils peuvent en effet fournir une bonne quantité d’eau au corps, contiennent aussi souvent du sucre, de la caféine ou autres éléments superflus. Ceci étant dit, il est clair que ne boire que de l’eau peut rapidement devenir monotone et c’est pourquoi nous vous suggérons d’au moins…
    o Boire un verre d’eau ou autre breuvage à faible teneur en calories avec chaque repas et entre les repas;
    o Boire de l’eau avant, pendant et après chaque séance d’exercice.

    D’autres conditions peuvent aussi influencer vos besoins en hydratation :

    • Votre climat
      Plus le mercure grimpe, plus votre corps aura besoin d’eau pour remplacer celle qu’il perd par la transpiration. En hiver, le chauffage à l’intérieur fait des ravages pour l’hydratation de votre peau.
    • Votre niveau d’activité physique
      Dans des conditions climatiques contrôlées et tempérées, un adulte de taille moyenne éliminera environ 2 litres d’eau par jour au repos. Cette quantité d’eau perdue augmente de façon significative lors que cette personne se met en action.
      Si le corps transpire, surtout s’il transpire sur une longue période comme lors d’une course de longue durée, la consommation de liquide est essentielle non seulement à la performance mais aussi à la récupération après la séance d’exercice. Lorsque l’eau est dépensée par une transpiration abondante, il est recommandé de remplacer les électrolytes perdus en ajoutant des sels minéraux à votre eau, comme dans les boissons sportives. Il existe d’ailleurs des recettes simples pour préparer vos propres boissons sportives, sans le sucre et les colorants des marques commerciales. Nous vous proposerons quelques-uns de nos préférées dans un prochain article de blogue.
    • La maladie
      En dehors des conditions médicales particulières, si vous êtes malade, que vous avez une fièvre, des vomissements et/ou une diarrhée, votre corps perd son eau plus vite et en plus grandes quantités que lorsque vous êtes en santé. Dans certains cas graves, il est recommandé de boire des solutions de réhydratation orale spécialisées et dans les cas extrêmes l’hospitalisation peut être nécessaire pour la pose d’un soluté intraveineux. La plupart du temps cependant, une augmentation de votre consommation d’eau fera le plus grand bien et vous aidera à vous remettre plus rapidement de cette vilaine grippe!
    • La grossesse et l’allaitement
      Les femmes enceintes et allaitantes ne font pas que manger pour deux (ou plus!) elles boivent aussi pour deux (ou plus!). Le corps utilise énormément d’eau dans la production de lait bien entendu et nécessite donc une hydratation optimale. Votre objectif de base pourrait, par exemple, être de 10 verres d’eau par jour.

    Peut-on boire TROP d’eau?
    Oui. Bien que TROP d’eau représente BEAUCOUP d’eau… Une consommation d’eau trop importante peut surcharger les reins, qui ne pourront traiter et éliminer autant d’eau. L’excédent d’eau qui passe dans le flux sanguin affecte la concentration en électrolytes et en sodium du sang, une condition appelée hyponatrémie. Cette condition est parfois observée chez les athlètes d’endurance qui boivent de grandes quantités d’eau mais demeure très rare.

    Alors gâtez-vous et offrez-vous… un bon verre d’eau!