• Dire aurevoir à l’eau en bouteilles!

    Dire aurevoir à l’eau en bouteilles!

    Les médias québécois nous ont beaucoup parlé cette semaine des dangers de l’eau embouteille qui contiendrait selon de nombreuses études des particules de polypropylène, de nylon et de polytéréphtalate d’éthylène(PET). Du plastique aurait en effet été détecté dans dans 93% des échantillons d’eau en bouteille de plusieurs marques comme Evian, Nestle Pure Life, San Pellegrino, Aqua, Aquafina ou Dasani.

    La chercheure Sherri Mason de l’université de l’État de New York à Fredonia, responsable d’une de ces étude conduite dans plusieurs pays (dont le Brésil, la Chine, les États-Unis, l’Inde, le Kenya, le Mexique et la Thaïlande), soupçonne que cette contamination au plastique provient du contenant lui-même, qui libérerait les particules dans l’eau qu’il contient.

    Et si l”étendue des risques pour la santé humaine étant encore mal connue, l’impact environnemental sur les océans est pour sa part, indéniable. Nous avons donc pensé vous offrir quelques trucs pratiques qui vous aideront à réduire votre risque d’exposition aux particules de plastiques dans l’eau embouteillée dans vos activités de tous les jours.

    Une carafe au frigo – Si vous souhaitez garder de l’eau fraîche au réfrigérateur, utilisez une carafe de verre.

    Rafraîchissez vos glaçons – Oui vous avez bien lu!  Si les glaçons sont très populaires en été, ils tombent vite dans l’oubli quand la neige commence à tomber… et bien qu’ils ne risquent pas vraiment de se contaminer au plastique à l’état solide, ils peuvent facilement en prendre le goût alors… il est peut-être temps de renouveler vos glaçons!

    Faites-en votre tasse de thé – Une bouilloire d’aluminium ou d’inox coûte un peu plus cher à l’achat qu’une bouilloire électrique de plastique mais même chauffé, le métal ne libérera pas de produits chimiques dans votre tasse préférée…

    Utiliser des bouteilles réutilisables sans BPA – Durables, attrayantes et écologiques, les gourdes réutilisables sont faites de matériaux de qualité supérieure (verre, en inox ou en plastique sans BPA) qui ne libéreront pas de substances nocives dans votre breuvage, vous permettra de réaliser des économies d’argent et, fait non négligeable, vous aidera à contrôler votre empreinte de carbone en réduisant la quantité de combustibles fossiles et les toxines libérées dans l’air lors de la production des bouteilles de plastique à usage unique.

    Et si vous n’avez pas le choix…  Soyez vigilant! – Parce que la vie est un feu roulant, il peut arriver que vous n’ayez pas le choix et que l’achat d’une bouteille d’eau à usage unique soit votre seule option sur le moment. Si vous ne pouvez faire autrement, soyez vigilant. Le plastique utilisé pour l’embouteillage n’est malheureusement pas de qualité suffisante pour la réutilisation (voir le point précédent). Vous devriez donc prendre certaines mesures pour réduire les risques d’exposition. Vérifiez l’état de la bouteille et la date d’embouteillage. Ne consommez pas une eau embouteillée depuis plus d’un an, une bouteille qui a été ouverte et laissée “au repos” depuis plus de 12 heures – vous ne devriez jamais boire une eau qui a chauffé dans une bouteille de plastique, même si elle est redevenue froide- et surtout… ne réutilisez pas la bouteille.