• L’arsenic, comment le traiter efficacement?

    L’arsenic, comment le traiter efficacement?

    Qu’est-ce que l’arsenic, où le retrouve t’on?

    Élément naturel très répandu dans la croûte terrestre, l’arsenic se retrouve fréquemment dans les eaux souterraines où il s’accumule par érosion et par dissolution. De nombreuses études consacrées aux effets de l’arsenic sur l’organisme ont démontré que si l’inhalation et le contact avec la peau n’ont que des effets de faible importance, son ingestion peut être très grave pour les humains.

    Les normes en vigueur:

    La norme de l’arsenic a été révisée ces dernières années passant de 25 µg/l à 10 µg/l. Si vous avez fait une analyse il y a de cela longtemps et que vous aviez par exemple 20µg/l, votre eau était conforme. Aujourd’hui la même eau ne le serait pas. Pensez à refaire analyser votre eau.

    La présence d’arsenic est relativement répandue au Québec. Selon la norme établie par Santé Canada, la concentration maximale acceptable d’arsenic dans l’eau potable est de 10 µg/l (0,010mg/l). Si la concentration d’arsenic est supérieure à cette norme, il vous est recommandé d’utiliser une autre source d’eau pour:

    • boire;
    • préparer les breuvages;
    • préparer les biberons et les aliments pour les bébés;
    • préparer les aliments;
    • cuire les aliments dans l’eau;

     

    Faire bouillir votre eau n’élimine pas l’arsenic, car elle ne s’évapore pas. La concentration de l’arsenic pourrait même se trouver à augmenter. Pour les réseaux qui alimentent plus de 20 personnes, le règlement sur la qualité de l’eau potable prévoit le prélèvement d’au moins un échantillon des eaux distribuées annuellement entre le 1er juillet et 1er octobre. L’arsenic n’ayant pas d’odeur ou encore de goût, vous ne pouvez donc pas déceler sa présence. La seul manière de la détecter est par une analyse chimique de votre eau.

    Quel type d’arsenic auquel on a affaire?

    Il faut bien cerner le type d’arsenic auquel on a affaire pour le traiter. Il se présente en effet sous deux formes : arsenic 3 (As III) et arsenic 5 (As V). Bien que la plupart des laboratoires ne mesurent que l’arsenic total, il est bon de connaître la concentration des deux formes d’As présentes dans l’eau pour une simple et bonne raison : les méthodes de traitement diffèrent selon la présence d’AS III ou d’AS V.

    Les méthodes de traitement:

    Les méthodes les plus communes sont l’alumine activée et l’osmose inversée, mais il est aussi possible de travailler avec du fer ajouté ou déjà présent dans l’eau pour une oxydation/filtration de l’arsenic.

    Nous avons réalisé des tests pour une application en eau contenant plus de 200µg/l d’arsenic total (plus de 20 fois la norme!). En utilisant le média de filtration Arsenic Guard de Kinetico, nous avons pu abaisser la concentration de 200 à 2 µg/l d’arsenic présent dans cette eau. Un autre test a été effectué avec un traitement au Macrolite qui l’a ensuite réduit à 1 µg/l.

    Il existe plusieurs techniques de traitement pour les applications des eaux potables. Une fois que l’on a ciblé une méthode efficace, il faut pouvoir estimer les coûts d’exploitation qui, s’ils sont négligés, peuvent créer de vraies surprises. La méthode choisie doit être la plus efficace et « simple » d’utilisation pour les intervenants qui auront à maintenir et opérer le système sur une base régulière. Il en est de même pour un traitement de votre eau résidentielle.

    Pour plus d’informations concernant les différentes solutions pour retirer de votre eau l’arsenic ou d’autres contaminants, communiquer avec nos experts qui vous proposeront des solutions en fonction des besoins exposés.

    https://kineticoquebec.com/demandez-un-devis-rapide/