• Recycler l’eau de pluie – Comment et pourquoi?

    Recycler l’eau de pluie – Comment et pourquoi?

    L’argent ne pousse pas dans les arbres et les bonnes idées ne tombent pas du ciel… mais la pluie, ça tombe du ciel et si vous avez la bonne idée de la récupérer, elle peut vous aider à faire pousser vos arbres et à économiser de l’argent!

    Pourquoi?
    La seule économie n’est cependant pas toujours un argument décisif puisque l’installation d’un système de récupération peut sembler être un investissement long à rentabiliser. Les raisons qui poussent les gens à récupérer l’eau de pluie sont donc majoritairement écologiques au Québec dans un contexte de préservation de notre ressource naturelle principale : l’or bleu!

    Oui, l’eau est une ressource abondante au Québec, et nos infrastructures et technologies sont bien établies dans la plupart des municipalités pour fournir à la demande. La demande en eau des foyers québécois est cependant très variée et tous les usages ne nécessitent pas une eau biologiquement potable et c’est pourquoi, de plus en plus de gens optent pour la récupération de l’eau de pluie pour les besoins, entre autres, de leur jardin.

    Les utilisations de l’eau pluviale récupérée

    Pour arroser les fleurs, plantes et pelouses

    Laver la voiture, les vélos

    Remplir une marre ou la piscine

    Pour arroser votre jardin

    Les avantages

    Économie d’eau et préservation des nappes phréatiques

    Limite le ruissellement le long de votre demeure et donc réduit les risques d’inondation

    L’eau de pluie est meilleure pour l’arrosage des plantes de par sa faible teneur en calcaire

    Possibilité de profiter de subventions pour l’achat de barils de récupération dans certaines municipalités

       

    Comment?
    Collecter l’eau qui ruisselle sur la toiture de votre maison en la dirigeant vers une ou plusieurs cuves de stockage, enterrées ou non, à l’aide des gouttières. Il faut prendre soin de bien filtrer cette eau pour enlever feuilles mortes, branchages et la boue pour éviter la formation de vase dans le fond de votre réserve.
    Si la cuve est hors-sol, on y installe un robinet qui permet d’utiliser l’eau qu’elle contient pour un usage extérieur. Si la cuve est enterrée on pompe l’eau pour l’envoyer vers les canalisations du jardin ou vers la maison si un système de récupération pour usage domestique (cuves de toilettes, utilisation sanitaire ne nécessitant pas d’eau potable, etc.). La citerne devra comporter un système de trop-plein pour évacuer tout surplus d’eau vers le réseau des eaux pluviales.

    Quelques règles de base

    Peu importe le type de baril ou de réserve vous choisissez d’installer, si le réservoir est gardé à l’extérieur du sol, il est important d’observer ces quelques règles de sécurité :

    • Choisissez une réserve d’un volume maximal de 1500 litres pour limiter les risques d’inondation si le baril était renversé;
    • Installez un dispositif de filtration des feuilles, débris et petits animaux dans vos gouttières et maintenez-les propres;
    • Équipez votre réservoir d’un couvercle de sécurité bien fermé qu’un animal domestique ou un enfant ne pourra pas ouvrir;
    • Installez une prise de débordement et un robinet qui vous permettra de brancher un boyau ou de remplir un arrosoir;
    • Sélectionnez ou créez une surface stable qui ne ramollira pas en cas de pluie abondante;
    • Assurez-vous que le ou les barils restent accessibles même si vous les camouflez à l’aide d’une haie ou de plantations esthétiques;
    • Entreposez votre baril durant l’hiver afin qu’il ne soit pas endommagé durant la saison froide.
    Attention! Pour être consommée comme boisson et pour la cuisson, l’eau doit être rendue potable. Notamment au travers d’un système de filtration, de traitement chimique ou d’ultraviolet.