• Trop de plomb dans l’eau potable ?

    Trop de plomb dans l’eau potable ?

    Plomb dans l’eau potable?

     

    Voici un sujet qui revient souvent, mais qui vient de prendre une toute autre tournure avec les tests réalisés ces dernières semaines sur le plomb dans l’Eau des écoles primaires, garderies…

     

    Origine du problème

    Les sources de plomb ne sont pas liées à l’eau produite par les villes. Si l’on mesure la qualité de l’eau de la municipalité, on ne devrait donc pas trouver de traces de plomb. Les principales sources de plomb proviennent de notre côté de la maison. La ville fournit l’eau à nos maisons via un réseau de tuyauterie. Lorsqu’une maison est bâtie, le constructeur se raccorde à ce réseau et alimente votre demeure. Dans le passé, cette fameuse conduite d’eau était en plomb, dans les plus vieilles maisons, c’est toute la tuyauterie qui était faite en plomb (d’où la terminologie plomberie, plombier…). Enfin si votre maison est plus récente et que votre tuyauterie est en cuivre, il se peut, là encore que la soudure utilisée contienne du plomb. La réglementation en vigueur interdit son utilisation. Le bricoleur qui va acheter de la soudure à la quincaillerie pour faire des réparations par lui même à la maison peut encore acheter des produits contenant 50% de plomb. C’est donc important de faire affaire avec un plombier pour ne pas avoir de plomb à la maison (oui oui, j’ai vraiment dit ça).

     

    Lorsque l’eau que nous consommons se retrouve dans cette section de tuyau en plomb, ou en contact avec les soudures ne serait-ce que quelques heures, l’action “dissolvante” de l’eau libère ce plomb parfois à de faibles concentrations, mais parfois non.

     

    Plomb dans l’eau, danger!

     

    Le plomb fait partie des métaux lourds, lorsque la concentration de plomb dépasse la norme et que l’on consomme régulièrement cette source d’eau, nous sommes alors à risque. L’exposition au plomb des jeunes enfants est encore plus dangereuse. Santé Canada nous explique ceci au sujet de l’intoxication en plomb:

     

    “Les composés inorganiques du plomb ont été classés comme étant probablement cancérogènes pour l’humain en fonction d’études réalisées sur des animaux. Toutefois, chez l’humain, la cancérogénicité de ces composés n’est pas la principale préoccupation en matière de santé.

    La toxicité du plomb a été amplement documentée chez l’humain, en fonction de la concentration sanguine de plomb (appelée plombémie). Parmi les effets étudiés, mentionnons une élévation de la pression artérielle et une dysfonction rénale chez les adultes, de même que des effets cognitifs et comportementaux néfastes chez les enfants. L’association la plus robuste observée à ce jour est entre une plombémie accrue chez les enfants et une diminution des scores de quotient intellectuel (QI), et cette diminution est l’effet critique à la santé. Le seuil en deçà duquel les concentrations de plomb ne seraient plus associées à des effets indésirables sur le développement neurologique n’a pas été déterminé. Puisque la CMA dépasse la concentration dans l’eau potable qui est associée à des effets sur le développement neurologique chez les enfants, il ne faut épargner aucun effort pour maintenir les concentrations de plomb dans l’eau potable au niveau le plus bas qu’il soit raisonnablement possible d’atteindre (ou ALARA).”

    https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/publications/vie-saine/recommandations-pour-qualite-eau-potable-canada-document-technique-plomb/document-reference.html#a1

    On voit donc que le plomb accumulé dans notre organisme est néfaste. Le système nerveux est sensible à ces produits chimiques. Le plomb dans le sang a aussi un impact au niveau de la santé.

     

    Comment savoir si j’ai trop de plomb dans mon eau?

    Comme nous parlons d’un paramètre de santé, il est important de faire affaire, comme nous le faisons, avec un laboratoire accrédité par le ministère de l’Environnement. Vous relèverez l’échantillon dans votre maison et le labo effectue le dosage du plomb dans l’eau.

    Afin de faire un prélèvement efficace, il est préférable de suivre les recommandations du laboratoire. Idéalement on devrait se mettre dans les conditions où on a le plus de risque d’en avoir. De cette façon, si le résultat est négatif, on pourra être rassuré. Le ministère de l’Environnement a produit un document intéressant qui informe aussi que la température aide à la libération du plomb. Une analyse durant la période estivale serait alors à privilégier.

    http://www.environnement.gouv.qc.ca/eau/potable/plomb/guide-evaluation-intervention.htm

     

    Selon ces conditions, il serait préférable que l’analyse ait lieu le matin après 30 secondes d’écoulement du robinet le plus proche possible de l’entrée de l’eau de la maison si on suspecte une entrée en plomb, ou dans la cuisine si on suspecte des soudures.

     

    Mesures pour enlever ou réduire le plomb dans l’eau?

     

    Si on a démontré qu’il y avait du plomb dans l’eau du robinet, c’est qu’il y en a. Si le résultat est négatif, on ne peut pas être certain qu’il n’y a aucun risque. Si on décide de traiter l’eau à l’entrée de la maison et que notre tuyauterie contient des soudures de plomb, alors on ne règle pas le problème. La meilleure solution que ce soit à la maison ou au service de garde, c’est de traiter l’eau au point d’utilisation. 

     

    Il existe de nombreux filtres, comment choisir? 

     

    Pour commencer , s’assurer que le filtre est testé et validé par NSF (National Sanitation Foundation). Ensuite, il faut être certain que ces filtres soient à base de charbon activé. Cela implique qu’en tant que consommateur, vous devrez avoir la rigueur de remplacer ce filtre selon les recommandations de votre spécialiste. Un filtre au charbon améliore le goût, l’odeur et capte de nombreux composés organiques qui deviennent une source de nourriture pour les bactéries qui vont s’y développer. Il se peut que des molécules dangereuses pour la santé s’accumulent à l’intérieur du filtre et se concentrent. Alors, si de petites quantités de plomb sont filtrées sur une période de plusieurs mois, la libération subite par un passage d’eau chaude par exemple peut relâcher un concentré de plomb bien plus néfaste que ce qu’il y a avait à l’eau brute. D’où l’importance de remplacer vos filtres selon les conseils du fabricant et d’être rigoureux. Les systèmes comme les pichets ou filtres s’accrochant au bout du robinet sont efficaces, mais coûtent très cher lorsqu’on se penche sur le rapport prix/quantité de charbon. Ces systèmes demandent un remplacement plus fréquent et sont souvent oubliés.  Les filtres les plus sécuritaires contiennent un mini compteur d’eau qui coupe l’eau dès que le volume traitable est atteint. On peut alors consommer l’eau sans se soucier de savoir si on a remplacé la cartouche quand il le fallait.

    Enfin, la norme au Québec est de 10 µg/l (0.010 mg/l) et au Canada, elle est de 5µg/l (soit la moitié).

    Si vous êtes préoccupé par votre eau, nous vous encourageons à communiquer avec nous au (418)831-7777. Nous sommes  les experts dans le traitement de l’eau de votre région et nous nous ferons un plaisir de répondre à vos questions.

     

    Jérôme Papaya, Certifié Master Water Specialist (MWS)