• Vous aimez le café? Nous aussi!

    Vous aimez le café? Nous aussi!

    Quel est votre secret pour le café parfait? Comment obtenez-vous cet arôme riche et intense qui vous fait démarrer la journée du bon pied?

    Le goût et l’arôme du café

    Le vocabulaire du café évoque une plénitude et une volupté qui s’applique à peu d’autres breuvages: corps, consistance, suavité, astringence, robustesse… et les variétés de cafés transportent dans les diverses régions du monde qui les ont vues pousser – Arabica, Java, Robusta, Harar, Tarrazu, Blue Mountain… Pour le connaisseur, ces appellations rappellent des arômes caractéristiques de leur breuvage favori et ils choisissent avec soin l’eau qu’ils utiliseront pour le préparer et lui rendre justice.

    L’Art du café

    Sélection du grain, torréfaction, mouture, température, infusion – la préparation du café relève à la fois de la science et de l’art pour obtenir cette tasse parfaite que nous recherchons tous. Plus votre café sera fraîchement moulu, plus son goût sera doux puisque le café n’aura pas beaucoup de temps pour s’oxyder au contact de l’air. Si vous utilisez du café déjà moulu, l’entreposage en milieu sec et dans un contenant hermétique est la clé du succès. Et comme le café est composé d’eau à 98%, le choix de la base est crucial dans la qualité du breuvage servi.

    Les experts du café s’entendent pour affirmer qu’une légère concentration en sels minéraux peut contribuer à mettre en valeur les saveurs du café mais la ligne est très mince entre l’eau parfaite et une trop grande concentration en calcaire ou en sodium qui donneront au café un goût désagréable en plus d’encrasser vos électroménagers et votre machine à café! Une eau purifiée est donc une excellente option et son pouvoir “d’absorbtion” de la saveur durant l’infusion vous donnera un résultat sans interférences et plein de saveur!

    Une autre chose sur laquelle s’entendent les aficionados est que l’eau qui contient du chlore ou un autre produit chimique visant à traiter les eaux municipales est l’un des plus grands ennemis de la tasse de café parfaite. L’eau chaude du robinet est aussi à éviter puisqu’elle peut avoir recueilli des métaux qui viendraient pervertir la saveur délicate recherchée durant son séjour dans le chauffe-eau.

    L’eau idéale pour préparer votre divin breuvage est donc débarrassée du calcaire, du fer et du manganèse, ne contient aucun chlore ou chloramine et a été chauffée spécialement pour infuser à la perfection vos grains soigneusement choisis, moulus et tassés. Et pour les amoureux d’une petite touche minérale dans le café, l’ajout d’une pincée de sel au café est votre clé pour un succès assuré.

    Pour finir en ce beau vendredi de septembre, une parole humoristique de l’écrivain et dessinateur français François Cavanna:

    “Quand on a oublié d’acheter du sucre, on peut parfaitement sucrer son café avec une betterave, mais c’est plus long.”